PRÉSENTATION

En 1974, Joël Montauban crée la section tennis à l’Amicale Laïque des Couëts et initie les premiers adhérents au domptage de la petite balle blanche dans le gymnase de La Neustrie.  Pas de compétition à cette époque-là. 

 

Les effectifs de la section évoluent  rapidement , 73 en 1977, 92 en 1980, 176 en 1982.

 

Cette année-là  la section s’engage dans le championnat UFOLEP. Ce championnat géré par la Fédération des Amicales Laïques, permettait  aux sections tennis des différentes amicales du département de se rencontrer.

 

Chaque rencontre comprenait  3 simples homme, 1 simple femme, 1 double homme et 1 double mixte. Les rencontres commençaient à 8 h le matin et terminaient tard le soir.

 

L’UFOLEP organisait aussi des stages de formation dont les premiers éducateurs bénévoles de l’ALC ont pu bénéficier.

 

En 1983, l’effectif était de 282 adhérents toujours sur  le terrain tracé  dans le gymnase de la de La salle de La Neustrie.

 

En 1984  La section s’affilie à la FFT et voit la construction de la salle des Mousquetaires qu’elle pourra occuper en même temps que La Jeanne d’Arc de Cheviré (qui deviendra l’USB en 1988) en septembre 1985.

 

Est-ce l’effet Yannick Noah qui perdure depuis 1983, mais l’ALC compte pour la saison 1986/1987, 350 licenciés et 24 équipes en compétition UFOLEP et FFT !

 

 Les entraînements se font à 8 ou 10 par terrain et beaucoup de  matchs se déroulent à la salle de La Vertonne à Vertou. La section compte 14 entraîneurs bénévoles.

 

C’est ce grand nombre de licenciés qui a amené la construction du complexe tennistique Arthur Ashe inauguré en  juin  1990.

 

Ce bel ensemble sportif a amené différents changements au sein de la section dans les années suivantes :

  • La création d’un tournoi commun ALC /USB, vœu de Françoise Verchère, maire de Bouguenais, dont les bénéfices servent à l’aménagement du club-house, suivi par un tournoi Open à La Toussaint.

  • L’embauche du 1er moniteur BE, Jean-Pascal Onillon, pour entraîner les  équipes 1 et  quelques jeunes.

  • La baisse du nombre d’équipes UFOLEP jusqu’à la disparition au profit des équipes FFT.

  • Curieusement, une baisse des effectifs (210 adhérents entre 1995 et 2000) qui a permis de passer à des entraînements plus confortables  à 6 par court puis même à 4.

  • La formation d’éducateurs et d’arbitres par la FFT.     

 

Les années 2000 ont vu le nombre d’adhérents se stabiliser autour des 180 adhérents avec des pics inexpliqués (167 en 2005, 218 en 2012) et l’encadrement se professionnaliser.

 

En 2014 tous les cours sont encadrés par des BE.  

CONTACT

06 42 71 28 95

alctennis@laposte.net

  • Facebook

Rejoignez nous sur Facebook

ENVOYER NOUS UN
MESSAGE